Astrologie Humaniste et créations

vous êtes ici : accueil > Astrologie > Le facteur âge


akali astrologie humaniste et créations


Alexandra Lach sur Facebook  Astrologie Humaniste sur Twitter  Abonnez-vous aux actualits akali-astro

j'aime, je partage







Pour recevoir nos information régulières, inscrivez-vous à la lettre d'info

Bonne journée !

Soutenez akali-astro !

*  le facteur âge

Le "facteur âge" a été développé par Dane Rudhyar, et consiste en l'observation de cycles de sept années, qui se répètent inlassablement tout au long d'une vie d'humain, aussi longtemps qu'elle dure.

Inlassablement, oui, comme si on ne savait compter que jusqu'à sept, et après on recommence à un. (et après ça, dites pas que l'astro c'est compliqué ! :o))

Cependant, ces cycles de sept années ne se ressemblent pas, Dieu merci ! Sinon on se retrouverait tous les sept ans avec couches-culotte et biberon !!

Dans son ouvrage "L'Astrologie de la personnalité", écrit en 1936, Rudhyar développe déjà l'ébauche du facteur âge, dans un chapitre intitulé "le developpement du Moi individuel" (p.176 de l'édition 1984). Pourquoi cette majuscule à "Moi" ? Il ne fait pas référence à la personnalité, ni à la persona, ou rôle social, qu'on revêt chaque matin pour entrer dans le monde. Le Moi (individuel) est l'individu, être individué, devenu "un".
Rudhyar s'est inspiré à l'époque des travaux de Jung sur le processus d'individuation, qui fait d'un homme-caméléon un homme "un", uni en lui-même, et apte à mettre sa personnalité au service d'une réalité universelle (appelons-la Dieu pour simplifier). Cela veut dire quoi ? Que toute personne qui a suivi le chemin du processus d'individuation, avec au passage des crises et des souffrances, un déconditionnement, se retrouve centré en lui-même, et capable de devenir créateur par ses actes, et de laisser passer à travers lui une force plus grande que lui.



Le nombre 28, le nombre 84

28 est un nombre parfait, c'est à dire un nombre dont la somme des diviseurs est égal à lui même. 28 se divise par 1, par 2, par 4, par 7 et par 14 : donc 1 + 2 + 4 + 7 + 14 = 28.
D'après la Kabbale, le nombre 28 est la force qui amène le monde à la manifestation, qui fait passer du néant à l'être, avec à la fois la notion de voie, de splendeur et d'amour.

28, c'est aussi la "gloire" (addition pythagoricienne) du nombre 7 :
1 + 2 + 3 + 4 + 5 + 6 + 7 = 28

Le nombre 84 correspond à la somme des additions des 7 premiers chiffres :

1 (1)
+ 3 (1 + 2)
+ 6 (1 + 2 + 3)
+ 10 (1 + 2 + 3 + 4)
+ 15 (1 + 2 + 3 + 4 + 5)
+ 21 (1 + 2 + 3 + 4 + 5 + 6)
+ 28 (1 + 2 + 3 + 4 + 5 + 6 + 7)
= 84

Le cycle de 28 ans

28 ans, c'est approximativement la durée du cycle de la Lune progressée dans le thème, ainsi que la durée du cycle de Saturne en transit.

Le cycle de 84 ans

84 ans, c'est le temps de la rotation d'Uranus autour du Soleil. Uranus est comme les autres planètes transpersonnelles Neptune et Pluton, symbole de transformation et d'ouverture à l'universel. Première planète après Saturne, Uranus vient bousculer les barrières de l'égo conscient, sa vision est claire et pénétrante. Uranus est la première planète du processus d'individuation.



Trois naissances

Rudhyar a l'idée de diviser ce cycle de 84 ans en trois périodes de 28 ans, en fonction de ses connaissances des nombres, issues de la Kabbale et de la tradition biblique.
Chacune de ces étapes est une nouvelle naissance, qui donne la possibilité à l'homme de construire ses trois corps, physique, mental et spirituel :

CORPS

(physique)

De la naissance à 28 ans, l'homme développe sa personnalité, dans la suite logique des acquis hérités des parents et de la culture dans laquelle il est né.

AME

(mental)

De 28 ans à 56 ans, il développe son individualité en fonction des choix qu'il a lui-même faits.

ESPRIT

(spirituel)

De 56 ans à 84 ans, il développe son identité spirituelle.


Après 84 ans, il aura la possibilité de réaliser le " Soi ", l'union avec le Divin, d'une façon permanente, et vivre avant la mort l'immortalité.

Evidemment, ce "modèle" d'évolution de l'homme est symbolique, et reste une potentialité. Tous les êtres humains ne choisissent pas la voie de l'individuation, et encore bien moins s'orientent vers une vie spirituelle.

La progression du point AS

Dans cette approche du cycle divisé en trois, chacun vit une nouvelle naissance à 28 ans, à 56 ans et à 84 ans. Rudhyar a donc eu l'idée de faire progresser le point de l'Ascendant (AS) sur le cadran des maisons, celui-ci revenant à la position natale à 28 ans, 56 ans et 84 ans.
On obtient ainsi un mouvement de rotation du point AS, qui correspond au développement de la conscience.
L'AS rejoint le Fond du Ciel à l'âge de 7 ans, le Descendant à l'âge de 14 ans, le Milieu du Ciel à l'âge de 21 ans, et l'AS à l'âge de 28 ans, etc...

progression du point AS
La progression du point AS dans chacun des quadrants est une occasion de prendre conscience des fonctions jungiennes associées :
- de l'AS au FC : INTUITION
- du FC au DS : SENTIMENT
- du DS au MC : SENSATION
- du MC à l'AS : PENSEE



Dix fois sept

Dans Les cycles du devenir, Alexander Ruperti développe le cycle générique de la vie humaine, en fonctions de différentes étapes, de sept ans en sept ans. Ainsi, sur une durée de vie moyenne de 70 ans, il applique le modèle de l'archétype du cycle, celui de la lunaison (voir la Lunaison et les Phases de Lunaison). Nous retrouvons ainsi le mi-point de la vie à 35 ans, la première période étant celle de la formation de la personnalité en fonction des schémas familiaux, culturels, sociaux, et la deuxième période prépare la construction de l'individualité, en fonction d'une forme de conscience propre à chacun. A partir de 35 ans, les énergies vitales faiblissent, et la compréhension augmente, les valeurs se modifient, et les actes deviennent créateurs.

Le cycle se divise donc en dix phases de sept ans :

0 à 7 ans - C'est la période de croissance et de développement du corps, l'enfant apprend à marcher, à parler, à se nourrir, à lire, à écrire...il prend conscience de son environnement, et des premières règles sociales. Ce qui a été appris, comme ce qui a manqué, restera marqué dans le développement de la personnalité.

7 à 14 ans L'enfant commence à affirmer sa personnalité, il se confronte aux limites imposées par les parents, l'école... C'est une période de créativité, l'enfant s'exprime spontanément par les jeux, il assure son propre pouvoir, surtout face à son groupe d'amis.

14 à 21 ans - Au moment de l'adolescence, le jeune garçon ou la jeune fille prennent conscience de leur sexuation, ils sont confrontés au monde extérieur, et sont attirés par les premières relations, ils ont envie de participer au monde. C'est une période où les idéaux sont forts, on veut refaire le monde.

21 à 28 ans - Ce sont les débuts d'une réelle participation au monde extérieur, et on commence à se dissocier des valeurs données pendant l'enfance. Avant l'âge de 28 ans, l'autonomie devrait être de plus en plus forte, on construit sa vie, sa propre famille, en se détachant de l'influence des parents.

28 à 35 ans - Première re-naissance : germe d'une vie véritablement individuelle. La période de 28 à 30 ans est un tournant dans la vie, avec le retour de Saturne, et de la Lune progressée. On prend conscience de ses dons et capacités, et de la façon dont on peut les utiliser pleinement, en fonction de ce que l'on est.

35 à 42 ans - Seconde période d'affirmation, à un niveau individuel. A l'âge de 35 ans, mi-point du cycle, on traverse une crise de réévalutation des valeurs, rien ne sera plus jamais comme avant. Il y a une nouvelle recherche de sécurité, le moment est propice à une recherche de stabilité intérieure, et d'expression de la personnalité.

42 à 49 ans - On s'ouvre à nouveau au monde, c'est une période de renouveau sur le plan des activités, qui peut être marquée par un changement radical. Si cela ne se fait pas, si la personne n'a pas pris le chemin de l'individuation, les premières "raideurs" apparaissent.

49 à 56 ans - C'est une période d'accomplissement au niveau extérieur, et qui devrait être marquée par la recherche du sens. Les épreuves de la vie pourront être transformées en nouvelle énergie, la sagesse.

56 à 63 ans - Deuxième re-naissance : la personne qui a choisi la voie de l'individuation pourra incorporer dans sa vie une qualité spirituelle. C'est un moment où un tri doit être fait dans les outils qui sont à notre disposition, en fonction du but que l'on s'est fixé.

63 à 70 ans - C'est une période d'expression du Soi, de l'esprit. Si la personne n'a pas choisi la voie de l'individuation, l'esprit s'éloigne, et les cristallisations se font de plus en plus présentes.

Sept fois douze

Une seconde façon d'aborder le cycle de sept ans, est de le considérer comme un cycle en lui-même, débutant à chaque anniversaire.

L'année 1 commence à la naissance, puis 7, 14, 21, 28, 35, 42, 49, 56, 63, 70, 77, 84 ans
Année 2 : 1, 8, 15, 22, 29, 36, 43, 50, 57, 64, 71, 78, 85 ans
Année 3 : 2, 9, 16, 23, 30, 37, 44, 51, 58, 65, 72, 79, 86 ans
Année 4 : 3, 10, 17, 24, 31, 38, 45, 52, 59, 66, 73, 80, 87 ans
Année 5 : 4, 11, 18, 25, 32, 39, 46, 53, 60, 67, 74, 81, 88 ans
Année 6 : 5, 12, 19, 26, 33, 40, 47, 54, 61, 68, 75, 82, 89 ans
Année 7 : 6, 13, 20, 27, 34, 41, 48, 55, 62, 69, 76, 83, 90 ans.

Pendant 3 ans 1/2, nous pouvons incorporer l'énergie du départ de chaque cycle, et l'amener à sa manifestation.
Pendant les 3 années 1/2 de la fin du cycle, nous pouvons grandir en conscience, et trouver le véritable sens des événements passés.

Année 1 - C'est un nouveau départ, en fonction d'un but qui n'est encore pas tout à fait clair, mais qui donne l'énergie d'entreprendre, et d'aller vers l'inconnu.

Année 2 - Il faudra faire face aux anciennes peurs, et continuer le mouvement vers l'avant, en prenant les décisions qui s'imposent.

Année 3 - Il est important de suivre l'impulsion initiale, et de créér, de s'organiser, de trouver des techniques qui nous aideront à atteindre le but fixé en année 1.

Année 4 - C'est un moment d'accomplissement, avec une crise possible de réorientation vers 3 ans 1/2. Il y a soit des luttes, soit un abandon à une évidence spirituelle.

Année 5 - Le développement conscient se poursuit, avec davantage de partage, dans une relation enseignant-enseigné.

Année 6 - La réussite pourra apporter tous les fruits espérés, il faut pendant cette période trouver le véritable sens de la réussite et de l'accomplissement, sinon, les insatisfactions pourront être nombreuses.

Année 7 - Année de synthèse du cycle, pendant laquelle on intègre les expériences des années passées, pour se préparer, parfois dans la souffrance, à l'avènement du cycle suivant.

Bibliographie et sources

Ouaknin Marc-Alain, Mystères de la Kabbale, Editions Assouline, 2000.
Rudhyar Dane, L'astrologie de la personnalité, Editions de Médicis, 1984.
Ruperti Alexander, Les cycles du devenir, Editions du Rocher, 1981.
Ruperti Alexander, Vers la conscience du moi essentiel, R.A.H. Editions, 1991.

 
© 1998-2017 - association akali - accueil - mentions légales - référencements - plan du site - contact