Akali astrologie humaniste et créations

Astrologie Humaniste et créations

vous êtes ici : accueil > Astrologie > Astrologie humaniste

*  Astrologie humaniste

Petite histoire de l'astrologie

L'astrologie ne doit pas être dissociée de son époque. La façon dont elle a évolué dépend des hommes, du milieu et de la société dans lesquels ils vivent, et principalement de leurs préoccupations, leurs interrogations face à la vie, à la nature, au "divin ", et leur relation à tout cela.
C'est ainsi que l'astrologie d'aujourd'hui, et en particulier l'Astrologie Humaniste correspond à l'homme de la fin du vingtième siècle, qui n'a plus les mêmes questionnements que l'homme d'il y a deux mille ans, ou celui du moyen âge.
L'origine de l'astrologie remonte à l'époque de l'Egypte ancienne (4000 ans av. J.-C.) voire à l'Atlantide (10 ou 20000 ans av. J.-C.). L'astrologie occidentale a ses racines en Chaldée, région de la Mésopotamie, et s'est développée semble-t-il pendant le 6ème siècle avant J.-C. Cela ne veut pas dire qu'avant, les hommes n'étaient pas reliés au ciel et aux planètes, mais ils les appréhendaient de manière différente. Le 6ème siècle avant J.-C. est une période clé, de transition, l'époque de Bouddha, où les valeurs de l'homme ont été transformées.

sphère céleste
Représentation de la sphère céleste

Depuis la Chaldée, l'astrologie s'est développée, et s'est répandue dans le monde méditerranéen, en Grèce, à Rome (horoscopes individuels) et en Egypte. C'est là que Claude Ptolémée, surnommé "le prince des astrologues " a fait une synthèse de toutes les connaissances du passé, pour la lier à sa propre compréhension (1er siècle ap. J.-C.). Le travail de Ptolémée reste toujours la base de toute l'astrologie occidentale d'aujourd'hui.
Rudhyar dit que pour comprendre l'essence de l'astrologie, il faut oublier Ptolémée et l'astrologie médiévale, pour parvenir aux profondeurs vitales de l'humanité archaïque.

Qu'est-ce que l'astrologie ?

L'astrologie fonctionne selon la loi d'analogie qui présuppose l'existence d'un agent universel, une substance vitale remplissant tout l'espace.
L'analogie remplace une chose par une autre, c'est à dire qu'en observant les planètes, qui sont une réalité physique, et leurs positions dans le ciel, on peut trouver l'équivalent dans l'homme, sous la forme de fonctions reliées les unes aux autres.
L'astrologie repose sur cette réalité physique du monde.
L'astrologie est l'étude des astres. Dans le sens où tout ce qui est grand (le macrocosme) est identique au plus petit (le microcosme), l'astrologie relie le ciel à l'homme. L'observation du ciel nous permet de comprendre l'homme et d'intégrer son évolution dans les cycles.

Astrologie humaniste

L'Astrologie Humaniste place l'homme au centre du thème, il en devient l'élément principal ; il n'y a pas de facteurs déterminants, ni d'influences des planètes sur l'homme. Chaque être humain garde son libre arbitre et décide seul de sa vie.
L'étude d'un thème va nous montrer les possibilités, les potentialités que chacun pourra utiliser et développer pour s'accomplir. L'étude des cycles va nous permettre de décoder les étapes de sa vie, de comprendre les défis et les crises qui se présentent, et la meilleure façon de les intégrer, de les transformer.
Rudhyar, qui a créé le terme d'Astrologie Humaniste a été un pionnier dans ce domaine, en reliant la culture astrologique traditionnelle aux travaux de Jung sur la psychologie des profondeurs, et l'ésotérisme d'Alice Bailey et H.P. Blavatsky.

Dane Rudhyar est né en France sous le nom de Daniel Chennevière, en 1895. Il a émigré aux Etats-Unis en 1916, alors qu'il était musicien, et a commencé une carrière à New-York. Il s'est plus tard intéressé à l'ésotérisme et au bouddhisme. Il s'intéresse à l'astrologie, puis découvre les écrits de Jung vers 1930. Il a alors l'idée de relier les deux, et vers 1935, il commence à publier des articles, qui révolutionnent le monde astrologique.
Il ne parle plus de caractère, de prévisions, d'influences astrales bénéfiques ou maléfiques, mais place l'homme au centre du thème.
Pour Rudhyar, le thème ou carte du ciel est un outil qui va permettre de voir quelles sont les possibilités, les potentialités d'une personne à la naissance.
Rudhyar est aussi philosophe, et c'est en ce sens qu'il intègre l'homme dans son histoire et sa société, et cherche à faire évoluer la personne en un individu (dans le sens non divisible), afin que chacun trouve la place qui est la sienne dans le monde. Il y a une intention derrière l'univers ; l'astrologie et le thème nous renseignent sur ce que nous sommes potentiellement, et comment nous pouvons répondre à cette intention de l'univers en vivant notre thème.
C'est dans cette optique que fonctionne l'Astrologie Humaniste, qui est un outil de compréhension de l'être humain et d'évolution. Chaque personne peut grâce à l'Astrologie Humaniste chercher à comprendre le sens de sa vie, et devenir un véritable individu, non divisible.
Rudhyar dit : les événements ne sont pas importants, c'est la façon dont on va les utiliser qui va nous permettre de nous transformer intérieurement.

Un thème en forme de mandala

Mandala dessiné par Rudhyar
Mandala dessiné par Rudhyar

En Astrologie Humaniste, le thème de naissance est dessiné "à l'anglaise", avec l'axe de l'horizon perpendiculaire à l'axe du méridien. C'est sur ce dessin en forme de mandala que repose la compréhension du thème.

Rudhyar dit : "Dans Astrologie de la personnalité, j'ai défini un mandala comme un "cercle magique où s'inscrit une croix ou toute autre forme similaire", ajoutant que "tout thème de naissance est le mandala d'une vie individuelle".
[...] Le facteur de base d'un mandala étant le centre, cela entraîne qu'aucun mandala n'a de sens si on ne sait pas à quoi se réfère son centre.
[...] Ce que je demande de mon thème de naissance, c'est qu'il me dise comment je peux véritablement devenir un individu capable d'actualiser aussi pleinement que possible mon potentiel de naissance. Il peut me dire ces choses [...] seulement si ce thème a le "Je" comme centre. Ce doit être le mandala de ma propre évolution et non celle de l'humanité entière. "
(Extrait de "From humanistic to transpersonal astrology" Dane Rudhyar, The seed Center.)

Sur cette matrice de base, les axes principaux correspondent à la croix d'incarnation.
Si on place l'homme au centre du thème, debout, ses pieds sont enracinés au Fond du Ciel, la tête pointée vers le Milieu du Ciel. Les bras sont tendus à l'horizontale.

L'axe du méridien devient la "colonne vertébrale" de l'individu, les racines de chacun se mêlant aux racines communes de l'humanité au centre de la Terre, et la tête se dirigeant vers une étoile symbolique unique pour chacun, signifiant achèvement, réalisation, accomplissement. C'est l'axe de pouvoir, qui se base sur le pouvoir, la puissance individuelle concentrée au Fond du Ciel, et rejaillit dans le collectif en pouvoir social au Milieu du Ciel.
L'axe de l'horizon symbolise la façon dont chacun va prendre conscience de son ipséité (ce qui fait qu'il est unique et différent) à l'Ascendant, et prendre conscience de "l'autre" en tant que personne différente de lui-même au Descendant. C'est l'axe de conscience, le rapport constant qui s'établit entre soi et l'autre.



akali astrologie humaniste et créations

lunaison illustrée

Premier Quartier
1er octobre 2014



Alexandra Lach sur Facebook  Astrologie Humaniste sur Twitter  Abonnez-vous aux actualités akali-astro

j'aime, je partage








2 visiteurs connectés
sur akali-astro.com


Soutenir akali-astro.com en faisant un don au profit de l'Association Akali
 
© 1998-2014 - association akali - accueil - mentions légales - référencements - plan du site - contact